Le Combi T2 Bay Windows – 1967 / 1979

Classé dans : Le blog | 0

Le Combi T2 Bay Windows – 1967 / 1979

En août 1967, après dix ans de bons et loyaux services, le T1 prend une retraite bien méritée. Il a joui d’un incroyable succès : plus de 1,8 millions de véhicules vendus. Le T2 le remplace et donne au Transporter un petit coup de jeune.

 

Un véhicule plus moderne

Le Combi T2 a grandi et est plus spacieux. Il est long maintenant de 4,45 mètres avec 1,77 m de large et 1,95 m de haut. Il est un peu plus bas mais surtout plus lumineux avec ses larges fenêtres latérales et son pare-brise avant continu.

 

De nombreuses innovations

Le nouveau Combi T2 n’a pas subi qu’un relookage, il bénéficie aussi d’innovations techniques. Cela le rend plus performant. Son moteur est plus puissant (50 chevaux en 1970), il a des essieux à double cardan avec bras oscillant incliné.
En 1972, une version plus sportive sort avec une puissance de 66 chevaux. Son moteur de 1,7 litre est monté plus bas, c’est ce que l’on appellera le « moteur flat » ou moteur à plat.
Autre innovation (à l’essai) : le moteur électrique : une batterie de 900 kg permettant de rouler 60 kilomètres.
Puis en 1975 et 1978, un transporter à 4 roues motrices est tenté.
En 1976, c’est la climatisation qui arrive dans le T2.

 

Priorité à la sécurité

La sécurité n’est pas oubliée : le T2 Bay Windows est doté d’un système de freinage à double circuit et de servofrein (à partir de 1969, en option), de freins à disque. En option aussi, les ceintures de sécurité avant et arrière. Elles deviennent de série en 1972 pour répondre aux normes de sécurité américaines. Dans ce cas, Volkswagen va même au-delà des exigences des règlements américains qui ne s’appliquent qu’aux voitures individuelles et pas aux utilitaires. De plus, le passage au pare-brise avant sans séparation améliore grandement la visibilité. En outre, sa tenue de route est plus sûre avec son essieu arrière qui est imaginé comme une barre oblique à double cardan.

 

La fin du T2

Enfin, l’usine d’Hanovre arrête la construction du Transporter 2 en octobre 1979. Mais elle se poursuivra au Brésil jusqu’en 2013. Le modèle brésilien existe, lui, en version moteur à quatre cylindres refroidi par eau (et non pas par air comme sa version originale), d’une vitesse maximale de 130 km / heure et d’une puissance de 40 chevaux pour une cylindrée de 1,4 litre. Les brésiliens sont également plus haut de 10 centimètres et possèdent une grille en plastique à l’avant pour l’aération.